Epreuve de culture générale aux concours OG

Prépa concours Gendarme | Ils contribuent à la belle réussite d'Institut

Devenir Gendarme | Prépa concours n°1

Epreuve de culture générale aux concours OG

Quelle place pour la démocratie participative ?

Introduction (Phrase d'accroche - présentation - problématique - annonce du plan)

"Les démocraties sont hypocrites ; elles ne peuvent pas ne pas l’être". C’est en ces termes que de manière quelque peu provocatrice Raymond Aron dans ses Dix-huit leçons sur la société industrielle (1962)  soulignait les profondes contradictions sous-jacentes à la notion de démocratie.

Née du grec "Démos" (Peuple) et Kratein (Pouvoir), la démocratie se définit comme un "régime où les relations entre des hommes (et les femmes) sont réglées conformément au principe de leur liberté et de leur égalité réciproque" (Capitani).
De cette définition sont apparues alors deux conceptions divergentes de la démocratie: la démocratie directe ou populaire ("le gouvernement du peuple par le peuple") prôné par Jean-Jacques Rousseau dans son Contrat Social, et la démocratie représentative, proposée par Montesquieu dans L’Esprit des lois où les gouvernements détiennent leur mandat d’un suffrage accordé par les élections. Tranchée à l’issue de la Proclamation de la République le 4 septembre 1870 par Gambetta, cette querelle renaît aujourd’hui avec l’apparition de la démocratie participative. Ce mode de gouvernance suppose non seulement que chaque projet politique soit soumis à l’approbation populaire, mais aussi que le Peuple soit l’initiateur de ces projets politiques. Il ne suffit alors pas qu’un responsable politique soit démocratiquement élu, pour que ses décisions revêtent le seau de la légitimité, mais encore faut-il que le Peuple participe au processus décisionnel en amont comme en aval et en tout instant "hic ac nunc" (ici et maintenant).

En redéfinissant les termes de la légitimité, la démocratie participative modifie alors, de manière plus large le cadre de la citoyenneté comme lien entretenu entre l’individu et sa société (à travers ses droits et devoirs) et revoit le rapport de la décision face au temps : l’action autoritaire et expéditive cède le pas à la décision humblement portée au public, négociée et concertée. Ainsi, par de-là les clivages partisans classiques, la démocratie participative soulève la question cruciale de la compatibilité entre démocratie et efficacité de l’action politique.

Le concept de démocratie participative, autant que fruit d’une longue maturation de la notion de citoyenneté a vu son champ d’application s’étendre (I).

Cependant, parce qu’elle est porteuse de risques potentiels non négligeables, la démocratie participative doit être encadrée et redéfinie dans ses missions (II)

Prépa Gendarme Paris

Prépa SOG Toulouse

Prépa Gendarme Lyon

Prépa SOG Bordeaux

Prépa SOG Marseille

Recevoir la brochure
Nous appeler
Haut de page